29 déc. 2015

Le livre d'or

Afficher l'image d'origine

Titre: Le livre d'or 

Auteur: Deborah Copaken Kogan

Genre: Roman

Registre: Contemporain, dramatique

Nombre de pages: 503

Date de parution: 2015

Prix: 
- Prix neuf: 21,00 euros
- Prix d'occasion: 11,90 euros
- Prix Kindle: 16,99 euros

Édition: Cherche Midi 

Thème: Amitié, sexualité, secret, famille, souvenir... 

Résumé: Vingt ans après avoir partagé un appartement à Harvard, quatre amies sont conviées à la réunion des anciens élèves. Ce week-end teinté de nostalgie les invite à réfléchir sur leur vie. Entre leurs espoirs d'alors et les réalités d'aujourd'hui, leur existence a pris un tour inattendu. Cette réunion est aussi l'occasion pour elles de revoir leurs anciens camarades de promotion, qu'elles n'ont jamais vraiment perdus de vue. En effet, tous les cinq ans, les anciens diplômés de Harvard doivent remplir le livre d'or dans lequel chacun est tenu d'écrire un court essai sur sa vie, sa famille et ses projets. Mais, entre l'image que l'on veut montrer au monde et la vérité, il y a parfois une différence...



Pour commencer, j'ai très peu entendu parler de ce livre dans le fait qu'il ne m’intéressait pas plus que ça il y a à peine quelques mois maintenant. Mais dès que j'ai pu voir cette première de couverture absolument sublime, une petite voix dans ma tête m'a dit: "Hey Aurélien, je pense que ce livre doit faire partie de ta bibliothèque". Je l'ai donc reçu pour Noël avec grande joie quoi que celle-ci soit éphémère vue la déception qui a suivi...

Tout d'abord, parlons de l'histoire. Nous suivons quatre femmes, Mia, Clover, Jane et Addison, quatre ancienne étudiante de la très sélective université d'Harvard qui ont eux la chance de partager un appartement et de créer ensemble une amitié solide. Tous les cinq ans, les anciens étudiants de cette prestigieuse école doivent écrie une argumentation où ceux-ci doivent parler de leur vie de famille, professionnelle, financière... actuelle. Mais le plus souvent, un écart existe entre la vie réelle et la perception de notre vie que l'on veut faire voir aux autres. C'est lors de la réunion des anciens élèves que les quatre amies vont se retrouve et que leurs vies vont changer.
Pour commencer, il ne faut pas s'attendre à une histoire avec de l'action ou même de l'intrigue comme dans un bon petit polar noir. Nous avons ici un contemporain calme, rafraîchissant qui traite de thèmes relativement intéressants comme les enfants, la sexualité, l'argent, les secrets, l'homosexualité, différents aspects qui forment un tout à la fois complexe et féminin. Car oui, il n'y a dans ce livre qu'une absence presque totale de virilité vu qu'il dégage en majorité une atmosphère assez kitsch.
L'auteur nous plonge avec beaucoup de facilité dans une ambiance prenante où le lecteur à la possibilité concrète de juger les personnages, de découvrir leurs secrets, leurs choix, leurs vies...  Bien entendu, le roman reste basé sur un véritable message à porté philosophique qui est celui de l'amitié et du bonheur. Quelle est la véritable chose qui vous rend heureux ? Cette notion particulièrement accentuée vers la fin du roman complète avec beaucoup de modestie celle de la perception des autres sur quelqu'un. Car si nous réfléchissons bien, le roman est construit autour d'un ensemble de mensonge social vu que chaque protagonistes ont eux la mauvaise idée de mentir sur leur vie. Et je trouve que ce message subtil est une véritable leçon de morale pour les lecteurs.
Ensuite, j'ai trouvé ce roman intéressant dans le sens où l'auteur nous montre l'impact des choix sur l'avenir. Aussi bien au plan social/sentimental qu'au plan professionnel. La manière dont l'auteur arrive avec habileté à semer le doute dans les personnages, à éparpiller sur eux une petite pincée de poudre de culpabilité sur les choses faites ou non. Les choses faites trop top ou trop tard. Et tout en suivant cet ordre chronologique prédestiné, nous sommes constamment partagé entre des scènes tristes, drôles, sensuelles mais aussi le lecteur arrive avec beaucoup de simplicité à partager ou pas les devenirs du personnage. 
C'est un roman qui dans la globalité et frais, drôle, féminin, réel et humain. Mais ce roman aurait pu être parfait si la plume de l'auteur aurait concordé avec ambiance qui se dégage de mon oeuvre. Je m'explique ! L'auteur possède une plume relativement complexe voire même immodéré. J'avais cette fâcheuse impression que l'auteur créait une accumulation, une succession de mots complexes et jolis dans le but de créer des phrases à l'aspect plus esthétique. Si ce roman ne serait pas sortie en cette année 2015, j'aurais pu croire que l'auteur était un ancien poète Parnassien qui aurait délaissé la poésie pour se consacrer à l'écriture de romans. L'auteur part très facilement dans tous les sens et se consacre à des détails de si peu importance qu'elle perd très facilement le lecteur. J'ai perdu à de nombreuses reprises le fil du cadre temporel et spécial vu que l'auteur nous plonges constamment entre le passé et le présent, entre les USA et la France. 
Un roman qui reste frais et plaisant malgré la plume un peu trop indigeste de l'auteur.

Afficher l'image d'origine

Ensuite, parlons des personnages. L'auteur fournit un travail considérable en ce qui concerne les personnages. Que ceux-ci prennent la place de protagonistes ou personnages secondaires, il est très intéressant pour le lecteur de connaître de manière détaillé chaque personnage quels que soient leurs rôles. 
Pour commencer, j'ai beaucoup aimé le personnage de Mia. C'est femme toujours attirée par le théâtre mais n'ayant pas osé réaliser son rêve jusqu’au bout et aujourd'hui mariée un réalisateur à succès, c'est un personnage à la fois drôle, touchant et surtout une protagoniste attristée par tant de remords. L'auteur la représente comme la mère typique américaine qui offre à ses enfants une éducation hors normes et qui souhaite par-dessus tout que sa progéniture ait un dossier parfait pour leurs entrées en université. C'est avec joie que nous découvrons par ailleurs ses enfants à l'attitude irréprochable et son mari qui ne souhaite que fuir des disputes conjugales inexistantes. Mia est un personnage que je trouve très touchant, très intelligent et qui incarne de manière utopique son rôle de mère.
J'ai ensuite beaucoup aimé le personnage d'Adisson. Lesbienne refoulée, ce personnage ne cesse de se poser des questions à la fois intéressante et intelligente sur sa vie. Sur les choix qu'elle a pu faire en ce qui concerne sa vie professionnelle, sa vie sentimentale avec un refoulement presque pervers de sa vraie nature sexuelle. Et j'étais assez surpris de me percevoir ce personnage comme une mère de famille bohème fanatique d'art. Un personnage drôle, attachant et juste adorable. Et certaines scènes basées sur ce personnage sont encore ancrées dans ma tête à tel point que celles-ci sont hilares ! ^^
Un véritable contraste est d’ailleurs présent entre Mia et Adisson.
J'ai ensuite beaucoup aimé le personnage de Clover. Ce personnage se concentre de manière plus approfondie sur la relation amoureuse et sur la tournure de son couple. Doit-elle vivre avec son mari stérile ou doit-elle rejoindre son amour de jeunesse ? Nous suivons avec elle une véritable confrontation sentimentale que je trouve captivante quoiqu'un peu trop tourné vers l'érotisme à certains moments. C'est un personnage qui n'est pas représenté comme une protagoniste drôle, bien au contraire, Clover reste une femme stricte, sérieuse et perturbé par un entre-deux sentimental.
J'ai enfin beaucoup aimé le personnage de Jane. Je crois qu'il s'agit du personnage le plus touchant du livre. De par son passé à la fois morose et violent mais aussi de par cette confrontation quasi constante entre son innocence et l'adultère qui l'entoure. Elle permet au lecteur de poser les bases d'une réflexion sur l'infidélité et sur les bons et mauvais côtés des choses. Nous découvrons un personnage gentil, adorable, intelligent mais surtout prisonnier d'une candeur que je qualifierais d'artificielle afin de ne pas voir la vérité se cache tout autour d'elle. Il s'agit d'un personnage que j'ai trouvé particulièrement émouvante face à la philosophie qu'elle peut nous faire partager du monde et de la société.
Des personnages incroyables et qui restent travaillés d'une finesse incomparable. 

Pour conclure, je vous recommande ce roman si vous souhaitez une lecture fraîche et divertissante. Une lecture plaine de morale et qui vous permet de vous introduire de manière implicite à des sujets de réflexions contemporains. Mais ce roman reste malheureusement assez complexe à cause de la plume trop indigeste de l’auteur. Une bonne lecture mais plane un peu vers le début notamment.

Ma note: 13/20

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est un roman contemporain assez calme qui est plutôt centré sur la vie passé et présente des personnages...

      Supprimer